LES SUJETS

22 avril Jour de la Terre: ajoutez votre ville à l'agroécologie

22 avril Jour de la Terre: ajoutez votre ville à l'agroécologie


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Pour se conformer à cette action, plusieurs espaces de promotion de l'action travaillent sur des modèles d'ordonnances que nous publierons sur cette page.

Pour l'instant, et si vous êtes intéressé à ajouter à votre espace en action pour l'installer dans votre ville ou commune, nous joignons les modèles d'ordonnances sur lesquels les organisations Ecos de Saladillo et Action pour la Biodiversité ont déjà travaillé, sur lesquelles Ils peuvent être adaptés ou modifié selon l'aspect et la réalité de chaque lieu.

Organisez-vous, REJOIGNEZ VOTRE VILLE et / ou passez le mot!

L'AGROÉCOLOGIE C'EST LA VIE!

Téléchargez les projets ci-dessous:

Projet-d'ordonnance-générale-d'agroécologie (48.00 kB) Projet-d'ordonnance-d'agro-écologie-saladillo- (52.50 kB)

Pour toute question ou doute, envoyez un email à: [email protected]

Le 27 février 2017, le Bureau du Rapporteur spécial sur le droit à l'alimentation, en collaboration avec le Rapporteur spécial sur les obligations en matière de droits de l'homme liées à la gestion et à l'élimination écologiquement rationnelles des substances et déchets dangereux des Nations Unies, a présenté au Conseil des droits de l'homme de ladite entité internationale, dans le cadre de sa session n ° 34, le rapport annuel sur le droit à une alimentation adéquate en relation avec les pesticides.

Le rapport s'est concentré sur l'impact des pesticides sur le processus de production alimentaire, et ses conclusions sont concluantes et indiquent clairement que le modèle agro-industriel n'a pas de support juridique dans les documents internationaux en déprotégeant les êtres humains et l'environnement.

En Argentine, plus de 400 millions de litres de pesticides sont utilisés dans le processus agroalimentaire par an et la situation dans notre pays concernant l'utilisation de ces derniers et des organismes génétiquement modifiés (OGM) dans ledit processus est grave et exige que l'État prenne d'urgence des mesures pour garantir les droits humains à la santé, à l'eau potable, à une alimentation adéquate et à un environnement sain.

L'exposition de la population aux pesticides se produit directement, par fumigations à proximité des maisons rurales et des écoles, et indirectement, par la consommation d'aliments contenant des résidus de pesticides et des dérivés d'OGM.

Pour cette raison, le Rapport du Rapporteur sur le droit à l'alimentation de l'ONU, est une approbation des revendications de centaines d'organisations et d'assemblées de peuples fumigés et des entreprises alimentaires naissantes exemptes de pesticides qui en Argentine demandent sous le cri: Stop à Fumigate! Il peut être produit sans pesticides!

Ces espaces ajoutent aujourd'hui à cette revendication - qui dure depuis des années - une action pour pousser dans leurs villes ou communes un changement définitif - avec le soutien incommensurable d'une organisation internationale - du modèle productif actuel imposé par l'agro-industrie.

Le rapport donne des définitions précises des implications et des avantages d'un processus de production alimentaire basé sur les principes de l'agroécologie qui doivent être diffusés et reproduits.

DÉFINITIONS SUR LES IMPLICATIONS BÉNÉFICIAIRES DE L'AGROÉOLOGIE FAITES DANS LE RAPPORT ANNUEL 2017 DU RAPPORTEUR SPÉCIAL DES NATIONS UNIES POUR LE DROIT À L'ALIMENTATION. (MARS 2017)

L'agroécologie, considérée par beaucoup comme la base d'une agriculture durable, remplace les produits chimiques par des produits biologiques. Il s'agit de l'étude intégrative de l'écologie de tous les systèmes alimentaires, englobant les dimensions écologiques, économiques et sociales.

Il promeut des pratiques agricoles adaptées aux environnements locaux et stimulent les interactions biologiques entre différentes plantes et espèces pour renforcer la fertilité et la santé des sols à long terme.

En agriculture biologique, les cultures se protègent des dommages causés par la biodiversité et favorisent la présence d'ennemis naturels des ravageurs. Les exemples incluent le développement d'habitats autour des fermes pour soutenir les ennemis naturels et d'autres animaux sauvages bénéfiques ou l'application de l'agrobiodiversité fonctionnelle, en utilisant des stratégies scientifiques pour augmenter les populations d'ennemis naturels.

La rotation des cultures et l'utilisation de cultures de couverture aident également à protéger le sol de divers agents pathogènes, à supprimer les mauvaises herbes et à augmenter la teneur en matières organiques, tandis que des variétés de cultures plus résistantes peuvent aider à prévenir les maladies des plantes.

Mesurer le succès de l'agroécologie par rapport à l'agriculture industrielle nécessite davantage de recherche. Les études utilisant des délais courts et les rendements des cultures individuelles sous-estiment la productivité potentielle à long terme des systèmes agroécologiques.

Des études comparatives montrent de plus en plus que les systèmes diversifiés sont avantageux et encore plus rentables lorsqu'on examine les résultats globaux plutôt que les rendements spécifiques des cultures.

Dans le but de construire des écosystèmes agroécologiques équilibrés et durables, l'agroécologie est plus susceptible de produire des rendements constants à long terme en raison de sa plus grande capacité à résister aux variations climatiques et à résister naturellement aux ravageurs.

Le succès de l'agroécologie doit être calculé en termes autres que la rentabilité économique et prendre en compte les coûts des pesticides pour la santé humaine, l'économie et l'environnement. L'agroécologie empêche l'exposition directe aux pesticides toxiques et contribue à améliorer la qualité de l'air, du sol, des eaux de surface et des eaux souterraines. L'agroécologie, qui nécessite moins d'énergie, peut également contribuer à atténuer les effets du changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre et en créant des puits de carbone.
Nous avons atteint un tournant dans l'agriculture. Le modèle agricole dominant actuel est très problématique, non seulement les dommages causés par les pesticides, mais aussi leurs effets sur le changement climatique, la biodiversité et l'incapacité à garantir la souveraineté alimentaire.

Dans ce cadre propice, la proposition de cette campagne est plus qu’opportun et pleine d’espoir.

__________________________________________________________________________________________

D'autres lois et normes importantes qui constituent le bloc normatif pour la promotion des pratiques agroécologiques qui peuvent être envisagées pour une élaboration plus concrète et spécifique.

  • Loi pour la promotion de la production agroécologique (Misiones)
  • Loi 22428 pour la promotion de la conservation des sols
  • Loi 27718 déclarée d'intérêt public Agriculture familiale, paysanne et indigène
  • Loi 27233. Déclaration d'intérêt national sur la sécurité et la qualité des produits agroalimentaires.
  • Loi pour la promotion de la production agroécologique et biologique (République du Nicaragua)
  • Projet de loi sur l'agroécologie urbaine (ville de Buenos Aires)
  • Projet de loi organique sur l'agrobiodiversité, les semences et la promotion agroécologique (Équateur)
  • Projet de loi du Plan national pour la promotion de la production à base agroécologique (Uruguay)

_______________________________________________________________________________________________

Agroécologie en Argentine: cadre juridique

À l'occasion de l'appel international lancé par le Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l'alimentation pour son rapport annuel, un rapport intitulé «Évaluation des risques agrotoxiques, sanitaires et alimentaires en Argentine» a été rédigé et présenté depuis l'Argentine, dans lequel compte - en plus de la grave situation que l'agro-industrie a provoquée en matière de santé, d'environnement et de biodiversité - du cadre juridique actuel de l'agroécologie dans notre pays, que nous reproduisons. Il est à noter que nombre des points proposés dans le rapport argentin d'aujourd'hui sont reflétés dans ledit rapport.

En Argentine, il n'y a pas de loi, de programme ou de plan national pour réduire l'utilisation des pesticides dans la production agroalimentaire, ni de règlement ou de programme qui encourage l'agroécologie ou les méthodes écologiques de contrôle des composants biologiques au niveau national, sauf au niveau provincial. niveau et certaines municipalités.

En effet, de bon augure fin 2014, la Province de Misiones, a promulgué une loi qui considère l'ordre productif de chaque région et dont le but est de promouvoir le développement de systèmes de production agro-écologiques dans la Province, à travers la réglementation, la promotion et promotion d'activités, de pratiques, de processus de production, de commercialisation et de consommation d'aliments sains avec une durabilité environnementale, économique, sociale et culturelle.

La production agroécologique est comprise par la loi comme l'ensemble des pratiques agricoles basées sur la conception, le développement et la gestion de systèmes agricoles durables et de technologies appropriées, respectant la diversité naturelle et sociale des écosystèmes locaux, la diversification des cultures et la revalorisation des pratiques traditionnelles, sans l'utilisation d'intrants chimiques.

Au niveau municipal également, nous trouvons des mesures qui favorisent la mise en œuvre de pratiques agro-écologiques, comme les cas des municipalités de Guamini, province de Buenos Aires et Gualeguaychu à Entre Ríos.

Cependant, on peut citer deux lois très récentes adoptées par le Congrès national qui ouvrent la voie à une production alimentaire saine avec des pratiques respectueuses de l'environnement.

L'une des lois, dans le cadre de l'agriculture familiale, paysanne et indigène, reconnaît la nécessité de promouvoir la conservation et l'amélioration des sols et autres ressources naturelles dans le cadre de la mise en œuvre de politiques actives donnant la priorité aux pratiques agroécologiques.

L'autre loi déclare d'intérêt national la sécurité et la qualité des produits agroalimentaires, des intrants agricoles spécifiques et le contrôle des résidus chimiques et des contaminants chimiques et microbiologiques dans les aliments, établissant que les réglementations nationales par lesquelles elle est mise en œuvre sont d'ordre public. O réglemente le développement d'actions visant la protection des espèces d'origine végétale et l'état hygiénique et sanitaire des denrées alimentaires d'origine agricole.

Ci-dessous, nous détaillons conceptuellement chacune de ces deux lois.

Loi 27.118 sur la réparation historique de l'agriculture familiale

Cette loi déclare l'agriculture familiale, paysanne et indigène d'intérêt public pour sa contribution à la sécurité alimentaire et à la souveraineté des populations, pour la pratique et la promotion de systèmes de vie et de production qui préservent la biodiversité et des processus durables de transformation productive.

Parmi certains de ses objectifs, il est établi pour promouvoir le développement humain intégral, le bien-être social et économique des producteurs, de leurs communautés, des travailleurs sur le terrain et, en général, des agents ruraux, à travers la diversification et la création d'emplois dans les zones rurales, ainsi que augmentation des revenus, dans la diversité et en harmonie avec la nature pour bien vivre.

Concernant l'enjeu spécifique qui nous préoccupe, il se fixe comme objectifs la nécessité de contribuer à la souveraineté et à la sécurité alimentaire de la nation à travers la promotion de la production agricole, valorisant l'agriculture familiale dans toute sa diversité, comme sujet prioritaire des politiques publiques mises en œuvre dans les différentes sphères du pouvoir exécutif national et en reconnaissant explicitement la vie et les pratiques productives des communautés autochtones.

Sur cette base, les actions et programmes mis en place viseront à accroître la productivité et la compétitivité dans les zones rurales afin de renforcer l'emploi, augmenter les revenus des agriculteurs familiaux, créer des conditions favorables à l'expansion des marchés, augmenter le capital naturel pour la production et la constitution et la consolidation des entreprises rurales.

Pour cela, ils doivent promouvoir la conservation et l'amélioration des sols et autres ressources naturelles. Instrumenter à cet effet des politiques actives et participatives, avec des méthodes durables, qui donnent la priorité aux pratiques agroécologiques afin de préserver, récupérer et / ou améliorer les conditions de la terre, notamment productive.

Loi 27233. Déclaration d'intérêt national sur la sécurité et la qualité de l'agro-alimentaire

La santé des animaux et des plantes est déclarée d'intérêt national, ainsi que la prévention, le contrôle et l'éradication des maladies et des ravageurs qui affectent la production sylvo-agricole et animale nationale, la flore et la faune, la qualité des matières premières. , les activités d'élevage et de pêche, ainsi que la production, la sécurité et la qualité de l'agroalimentaire, les intrants agricoles spécifiques et le contrôle des résidus chimiques et des contaminants chimiques et microbiologiques dans le commerce alimentaire et national et international desdits produits et sous-produits.

Les mesures sanitaires et phytosanitaires définies dans l'Accord sur l'application des mesures sanitaires et phytosanitaires de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), approuvé par la loi 24 425, sont incluses dans le champ d'application de cette loi.

Cette déclaration couvre toutes les étapes de la production primaire, de la transformation, de la transformation, du transport, de la commercialisation et de la consommation de l'agroalimentaire et du contrôle des intrants et produits d'origine agricole qui entrent dans le pays, ainsi que les productions de l'agriculture familiale ou artisanale à destination de commercialisation, sous la juridiction de l’autorité sanitaire nationale.

De même, les normes nationales par lesquelles le développement d'actions destinées à préserver la santé animale et la protection des espèces d'origine végétale, et l'état hygiénique et sanitaire des denrées alimentaires d'origine agricole avec le champ d'application établi dans l'article précédent.

Il est établi qu'elle relèvera de la responsabilité première et incontournable de toute personne physique ou morale liée à la production, l'obtention ou l'industrialisation de produits, sous-produits et dérivés d'origine sylvo-agricole et halieutique, dont l'activité est soumise au contrôle de l'autorité d'application de cette loi, pour assurer et répondre pour la santé, la sécurité, l'hygiène et la qualité de sa production, conformément à la réglementation en vigueur et à celles établies dans le futur. Cette responsabilité s'étend à ceux qui produisent, élaborent, fractionnent, conservent, déposent, concentrent, transportent, commercialisent, vendent, importent ou exportent des animaux, des légumes, des aliments, des matières premières, des additifs alimentaires, du matériel de reproduction, des aliments pour animaux et leurs matières premières, la pêche les produits et autres produits d'origine animale et / ou végétale qui agissent individuellement, conjointement ou successivement, dans la chaîne agroalimentaire.

Nature des droits


Vidéo: Earth Day - Journée de la terre (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Sedgewik

    Diriger!

  2. Lockwood

    Quelle phrase divertissante

  3. Vizilkree

    Le tout peut être

  4. Nakus

    Aussi que faire dans ce cas ?

  5. Ripley

    Approaching the second obzatz it will be necessary to overcome the desire to skip it

  6. Gentza

    Certes, son idée brillamment



Écrire un message