LES SUJETS

Les OGM, produisent-ils ou non?

Les OGM, produisent-ils ou non?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Par Silvia Ribeiro *

Plusieurs responsables et entreprises déclarent que ce maïs manipulé est nécessaire pour augmenter la production, un argument fallacieux, mais qui est repris dans certains secteurs, qui se demandent si les transgéniques seraient une option pour la suffisance alimentaire. Comme il s'agit d'un thème récurrent, je résume ici les principales constatations techniques à cet égard, provenant de sources indépendantes, sans ricaner des entreprises et de leurs acolytes, qui font des affirmations sans fondement dans la réalité.

Les statistiques officielles sur plus d'une décennie aux États-Unis (de loin le plus grand producteur de cultures GM au monde) montrent qu'en moyenne, les cultures GM produisent moins que les cultures conventionnelles et qu'ensemble, elles utilisent beaucoup plus de pesticides.

J'ai mentionné plus tôt une étude ( La journée, 9/3/2013), où des chercheurs du Wisconsin ont découvert que le maïs OGM de cet état produisait moins que les hybrides dans presque tous les cas analysés sur plusieurs années. Les résultats coïncident avec d'autres de différentes universités (Kansas, Nebraska, entre autres).

Cependant, l'étude de productivité des OGM la plus large et la plus détaillée à ce jour est celle coordonnée par le Dr Doug Gurian-Sherman, de l'Union of Concerned Scientists aux États-Unis, intitulée Défaut de céder (Performance Falla, 2009), où 20 ans d'expérimentation et 13 ans de commercialisation de maïs et de soja transgéniques aux États-Unis sont analysés, sur la base de chiffres officiels (www.ucsusa.org/food_and_agriculture/our-failing-food-system/ génie génétique / échec de rendement.html).


Cette étude montre que les OGM ont été marginaux dans l'augmentation de la production agricole aux États-Unis et, en revanche, d'autres approches avec des hybrides conventionnels et avec des produits biologiques, ont en fait augmenté les rendements dans les chiffres totaux du pays.

Dans le cas du soja, les transgéniques ont diminué le rendement (un fait qui se répète partout) tandis que dans le maïs tolérant aux herbicides, il n'y a pas eu d'augmentation et dans le maïs insecticide avec la toxine Bt, il y a eu une légère augmentation, en moyenne de 0,2-0,3 pour cent par an, qui a accumulé 3-4 pour cent au cours des 13 années analysées. L'augmentation a été enregistrée surtout dans les zones d'attaques très fréquentes par les ravageurs pour lesquels ils sont manipulés, qui n'existent pour la plupart pas au Mexique.

Mais les données les plus significatives sont que l'augmentation totale du rendement du maïs au cours de ces années aux États-Unis était de 13 pour cent, ce qui signifie que 75 à 80 pour cent de l'augmentation était due à des variétés sans OGM et à des méthodes de production. Résumer: Si les OGM n'avaient pas été plantés aux États-Unis, la production totale de maïs aurait été plus élevée.

En outre, les semences de maïs GM sont plus chères que les semences conventionnelles, jusqu'à 35 à 40 pour cent. Par conséquent, l'augmentation minimale de la production (0,3 pour cent) de ceux qui ont planté des transgéniques n'a pas compensé l'augmentation des dépenses en intrants.

Pourquoi les agriculteurs des États-Unis ont-ils continué à planter des OGM même s'ils ont des rendements inférieurs et que les semences sont plus chères? Ils n'avaient pas d'autre choix: les transnationales transgéniques (qui sont aussi les plus grosses ventes de pesticides) contrôlent à leur tour l'essentiel du marché des autres semences commerciales, qu'il faut multiplier chaque année pour leur vente. Les entreprises ne font que multiplier ceux qu'elles veulent vendre, qui sont transgéniques, car elles augmentent la dépendance de l'agriculteur, augmentent la vente de leurs pesticides et peuvent facturer les victimes de contamination (ce qu'elles ne peuvent pas faire avec les hybrides).

Un exemple paradigmatique est celui de l'agriculteur canadien Percy Schmeiser, qui a pris la parole le 16 mars à Culiacán au Forum «Maïs transgénique à Sinaloa», organisé par les organisations agricoles de l'État et Greenpeace. Schmeiser a été contaminé par des OGM, mais a refusé de payer ce que Monsanto demandait et a décidé de signaler la situation. Pour le mettre en faillite moralement et physiquement, Monsanto lui a remis trois poursuites, une pour un million de dollars. Schmeiser a atteint la Cour suprême, qui était d'accord avec Monsanto, mais l'a dispensée de payer pour l'énorme publicité de l'affaire. Si la plantation commerciale de maïs transgénique est autorisée, le même type de persécution commencera au Mexique contre les victimes de la contamination. Pour cette raison, les organisateurs du Forum de Sinaloa ont demandé au gouvernement de rejeter la plantation de maïs transgénique et de rétablir d'urgence le moratoire à son encontre, au lieu de l'imposer à leur État.

Les OGM produisent moins, sont plus chers, comportent des risques pour la santé et l'environnement et ne sont jamais simplement une autre option. C'est une culture impérialiste qui contamine les autres, par les insectes ou le vent ou le trafic, les silos et les transports.

Le Mexique a de nombreuses options non transgéniques avec des semences publiques pour couvrir toute la production de maïs dont il a besoin et même plus (voir Antonio Turrent, 2012).

De plus, 85 pour cent des producteurs de maïs sont des paysans et beaucoup de milpa végétaux, là ils ne servent pas de recettes uniques ou de semences hybrides, il s'agit de volume dans la diversité des cultures, ce qui produit beaucoup de nourriture qui n'est pas comptée. Toutes ces options plus saines et plus souveraines sont menacées par les transgéniques et une politique agricole en faveur de quatre transnationales.

* Chercheur au Groupe ETC

La journée


Vidéo: Envoyé spécial. Quest-ce quon mange? - 27 juin 2019 France 2 (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Gerard

    J'ajouterai votre site aux signets, je visiterai souvent, merci

  2. Tomkin

    Blog très utile, l'auteur couvre toujours (presque) les sujets d'actualité. Merci.

  3. Nayati

    Essayons d'être sensé.

  4. Laoidhigh

    Voyons ce que tu as ici

  5. Ber

    Je confirme. Je suis d'accord avec tout ce qui est ci-dessus par dit.



Écrire un message